LES CONSEILS DES ABBÉ PIERRE

Tu es stressé.e et c’est normal. Parce que nous étions à ta place il n’y a pas si longtemps, nous te proposons quelques conseils qui, nous l’espérons, te seront utiles…

Conseils généraux

  • Dans la mesure du possible, passer un voire plusieurs concours avant afin de s’entrainer et de calibrer au mieux son temps. Demander ses copies pour les relire (entre temps, on a toujours progressé donc on comprend mieux). Si vous êtes dans une classe préparatoire, assister à tous les galops d’essai et à tous les concours blancs.
  • Lire et relire meilleures copies publiées sur le site de l’INET, afin de mieux comprendre les attentes du jury, la structuration d’une copie et adapter son fichage en fonction (site internet : https://inet.cnfpt.fr/sujets-meilleures-copies-0).
  • Travailler le plus possible sous forme de plans : plus efficace, cette technique permet d’intégrer les attentes du concours et d’éviter de perdre du temps dans des apprentissages approfondis non réutilisables. En effet, il ne s’agit pas d’une épreuve universitaire…
  • Travailler en groupe dans la mesure du possible. Nous vous conseillons de constituer de petits groupes de travail entre 2-5 personnes afin de se répartir le fichage, des veilles, mais aussi de s’entraîner lors des oraux.
  • Se préparer en amont aux oraux. Dès la préparation des écrits penser son projet professionnel, identifier ce qui nous amène à passer le concours, travailler les matières spécifiques aux oraux (avec le stress, risque d’indigestion et d’oublis si on s’y prend au dernier moment)


Conseils spécifiques aux internes et 3ème concours
:

Il est attendu pour toutes les épreuves un plan apparent, avec des titres concis et dynamiques. Soigner la présentation et la logique de votre argumentation (chapeau, transition…).

  • En économie : lire les bonnes copies pour comprendre ce qui est attendu, un exercice subtil d’économie appliquée et non un devoir de théorie fondamentale, d’histoire économique ou une note opérationnelle d’OGCT. L’exercice, qu’on a peu l’occasion de faire en tant qu’agent, demande d’articuler concepts de l’analyse économique et une question locale de nature économique, de conceptualiser ce que l’on aura tendance à vulgariser au quotidien, à identifier le/les concept(s) économique(s) derrière le récit ou l’analyse qui va être livrée dans un article du dossier (qui peut être un article de la Gazette).
  • Pour le cas pratique : prendre du recul pour traiter toute la question en apportant une vision à 360° (tant dans la partie synthèse que dans la partie propositions). Savoir “donner vie” à la copie grâce aux apports personnels qui témoignent des expériences professionnelles du candidat.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page
[Concours EAT 2020] Les conseils des Abbés Pierre
Étiqueté avec :