L’auteur : Lise Coniel est élève administratrice territoriale à l’INET. Amoureuse de la ruralité et des villes moyennes, elle travaillait en chambre de métiers et de l’artisanat avant d’intégrer cette formation. Elle s’intéresse au développement des territoires, à l’action sociale et à la relation au public. Elle a réalisé son stage d’observation auprès du Directeur général des services du Département de l’Allier entre juin et juillet 2018.

*

« Ah, tu vas dans l’Allier ! … c’est bien … mais c’est où déjà ? » Si vous n’échapperez que rarement à cette question en vous rendant dans ce Département – peut-être venez-vous d’ailleurs de songer à interroger Google à ce sujet – ce n’est que pour mieux découvrir ses charmes en le visitant.

Département fort de 342 000 Bourbonnais, l’Allier a la particularité de s’organiser autour de trois villes moyennes : Moulins, ville administrative, Vichy, ville thermale et Montluçon, ancienne ville industrielle. Autour de ces villes, vous trouverez quelques pôles de plus petite taille sur un territoire à majorité rurale.

Si l’Allier connait des difficultés propres à ce type de territoire – précarité, vieillissement de la population, taux de chômage élevé, difficultés économiques, vacance commerciale, carence de médecins, … – l’existence de trois villes moyennes contribue à l’accessibilité des services. Ces trois villes suivent toutefois des trajectoires différentes.

La campagne bourbonnaise

En arrivant dans l’Allier, vous découvrirez d’abord Moulins, à seulement 2h30 de Paris en train. Cité administrative, chef-lieu du département, Moulins est aujourd’hui labellisée ville d’art et d’histoire, témoignant des vestiges de son passé glorieux et de son dynamisme muséal – allant de la douceur poétique du musée d’illustration jeunesse, à l’exceptionnalité des collections du centre national du costume de scène, en passant entre autres par l’originalité de la maison Mantin.

Pour comprendre ce passé, il faut se replacer quelques siècles en arrière et se souvenir de l’autre nom de ce territoire, le Bourbonnais, ancien duché de Bourbon, qui a donné son nom à une partie des familles royales européennes. En conséquence, vous y découvrirez plusieurs vestiges des châteaux des ducs de Bourbon, à Souvigny, Montluçon et Moulins où la « Mal coiffée » abritait la cour de la régente du royaume de France Anne de Beaujeu.

Le centre-ville historique de Moulins

Vous pourrez ensuite vous diriger vers Vichy pour vous plonger dans l’ambiance Belle époque de cette reine des villes d’eaux, abondement financée par Napoléon III. Ville touristique, dans l’aire d’influence de la métropole Clermontoise, et menant des politiques de développement pour allier ses atouts et la modernité, Vichy est aujourd’hui la plus dynamique des villes moyennes bourbonnaises.

Un établissement thermal à Vichy

Enfin, en vous rendant à Montluçon, vous découvrirez une ville ayant connu un fort développement lors de la révolution industrielle, passant de 5 000 habitants en 1830 à presque 60 000 en 1960. Toutefois, la désindustrialisation a eu raison de cet âge d’or, laissant la ville, qui compte aujourd’hui 37 000 habitants, en forte difficulté.

Ces trois villes s’inscrivent dans un environnement naturel de qualité, autour d’une des dernières grandes rivières sauvages d’Europe, l’Allier, de la montagne bourbonnaise, des gorges de la Sioule ou encore de la forêt de Tronçais. Accessible facilement depuis la région parisienne, ce territoire, malgré ses difficultés, présente ainsi de nombreux attraits et potentiels pour travailler ou séjourner loin du tumulte des métropoles.

Les Gorges de la Sioule

 

Lise Coniel

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page
L’Allier, un département rural autour de trois villes moyennes