Les Élèves administrateurs territoriaux de la promotion Abbé Pierre de l’Institut national des Études Territoriales (INET) se sont mobilisés aux côtés des collectivités locales pendant la crise sanitaire. 

Face aux défis de la crise, la solidarité a pris un sens singulier au sein des collectivités où agents et particuliers se sont portés volontaires afin de venir en appui aux collectifs de travail. Encouragés par l’INET et inspirés par l’héritage de l’homme d’action dont ils ont pris le nom, les élèves administrateurs de la promotion Abbé Pierre sont restés mobilisés aux côtés des pouvoirs publics locaux. Et ce, sous diverses formes.

Plusieurs élèves administrateurs ont participé aux travaux au sein des cellules de crise des collectivités. C’est notamment le cas de Matéu qui a appuyé l’administration de la Ville du Havre en contribuant à l’organisation de la mise à disposition de masques gratuits pour les Havrais. Quelques kilomètres plus loin, Mathilde a participé à l’organisation de la réception et de la distribution de 600 000 masques pour les 14 communes de l’EPT Grand Paris Grand Est. Au Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, Clément a contribué à la mise en place d’une opération importante d’appels en direction des personnes fragiles, au renforcement de l’aide alimentaire et à l’animation d’une réserve éducative permettant de répondre aux situations de tensions dans les établissements de protection de l’enfance. De même, Sonia a apporté son appui au DGS d’Enghien-les-Bains et Jordan a été mobilisé auprès du DGS de la ville de Fort-de-France sur le Plan de reprise d’activité. 

Dans un contexte d’évolutions rapides de la réglementation en vigueur, d’autres élèves ont réalisé des travaux de veille auprès d’associations de collectivités. Six élèves administrateurs territoriaux ont ainsi réalisé des mémentos pour France Urbaine à l’attention des collectivités sur des sujets majeurs comme la gestion des ressources humaines en temps de crise, les évolutions législatives et réglementaires en matière de commande publique, l’état du droit en vigueur sur les procédures d’urbanisme, sur les règles d’organisation institutionnelle des communes et de leurs EPCI ainsi que sur les conséquences financières de la crise pour les collectivités. L’Association des Petites Villes de France (APVF) a publié une note, rédigée par trois élèves administrateurs, sur le cadre réglementaire et les bonnes pratiques des villes en matière d’aides aux entreprises. Au-delà, c’est l’ensemble des 41 stagiaires de cette promotion qui est parvenu à relayer les bonnes pratiques auprès des collectivités. 

Plusieurs élèves administrateurs ont également répondu à l’appel d’agences régionales de santé (ARS). Ce fut le cas de Léo, de Maxime et d’Hector, en Île-de-France.

Enfin, répondre à l’urgence de la crise n’a pas empêché les futurs administrateurs de se projeter sur l’après-crise. Aussi, la promotion Abbé Pierre travaille et contribue à façonner le “monde d’après”, tel qu’il a été prosaïquement dénommé. Giacomo a par exemple été mobilisé auprès du DGS de Laval afin de préfigurer le plan de mobilité des administrations de la ville et de l’agglomération. Un travail est par ailleurs en cours avec l’Association des Administrateurs Territoriaux de France (AATF) afin de réfléchir aux bonnes pratiques issues de la crise, qui devraient être pérennisées aujourd’hui et demain. 

En parallèle, l’ensemble des élèves administrateurs a poursuivi sa formation à distance sur la base d’une maquette remaniée et adaptée par l’administration de l’INET. Les élèves ont agrémenté ces temps collectifs de retours d’expérience et de témoignages d’acteurs quant à leur réponse à la crise sanitaire. Ainsi, dans cette période de crise, les futurs administratrices et administrateurs territoriaux sont restés connectés à la réalité de terrain de l’action publique locale, plus que jamais mouvante.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page
Confinés, mais mobilisés !