Les nuits de l’égalité: le remue méninge des EAT.

Les nuits de l’égalité sont l’occasion pour les élèves administrateurs de discuter à bâtons rompus des grands enjeux qui traversent la thématique de l’égalité territoriale. Réunis pour une soirée, et guidés par une trame dessinée au préalable, les participants échangent, débattent, argumentent et alimentent une réflexion territoriale sur ces multiples problématiques. Un bouillonnement intellectuel qui est devenu un véritable rendez-vous pour le groupe égalité territoriale !

23 juillet 2012 : Première nuit de l’égalité territoriale !

La première Nuit de l’égalité a été l’occasion pour le groupe de réfléchir à la notion d’égalité des territoires, avec une articulation des débats autour de trois problématiques.

La difficulté de concilier égalité des territoires et libre administration des collectivités territoriales peut être analysée à la lumière de deux dilemmes structurant la dynamique décentralisatrice : égalité / équité et uniformité / différenciation des territoires.

Par ailleurs, l’enjeu est de trouver l’équilibre entre la cohésion interne du territoire, aux plans social et économique, et son rayonnement externe, vecteur d’attractivité et de création de valeur.

Enfin, c’est la légitimité de l’Etat pour garantir l’égalité des territoires qui a été interrogée, pour mieux penser des modes de gouvernance aptes à ménager des marges de manœuvre aux collectivités dans la poursuite de cet objectif.

17 septembre 2012 – 2e Nuit de l’égalité : la politique de la ville

Parce qu’elle réunit les problématiques de solidarité et d’équité, d’aménagement du territoire et de cohésion sociale, la politique de la ville est au cœur des préoccupations du groupe Egalité territoriale. Elle s’imposait tout naturellement pour une nouvelle nuit de l’égalité !

Profitant de la préparation d’un colloque sur le sujet et d’une actualité riche en la matière (rapport de la Cour des Comptes La politique de la ville, une décennie de réformes, feuille de route du gouvernement pour les habitants des quartiers…), les participants ont réagi autour de quatre thématiques, qui ont suscité de nombreux questionnements :

– la géographie prioritaire de la politique de la ville : Cette notion de géographie prioritaire est-elle pertinente ? Comment évaluer et adapter la mise en œuvre du droit commun aux quartiers prioritaires ?

– la contractualisation et l’articulation des acteurs : Quelle répartition des compétences pour la politique de la ville, entre les services de l’Etat, entre l’Etat et les collectivités territoriales et entre les collectivités territoriales elles-mêmes ? Quels types d’outils partenariaux sont les plus adéquats pour permettre l’articulation des actions de chaque acteur ?

– la participation des habitants : Quels sont les modalités, les limites et les enjeux de la participation des habitants en matière de politique de la ville ? Quels stratégies et dispositifs peuvent permettre de favoriser l’implication et la participation des habitants ?

– discrimination/intégration et la question de la mixité sociale : Quelle définition ? Quels outils ? Quelles limites ?

Beaucoup de questions, des témoignages, des convictions, et du grain à moudre pour des prochaines nuits de l’égalité !

Rendez-vous pris pour la prochaine nuit de l’égalité sur la ruralité !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page
Groupe Égalité territoriale – Les nuits de l’égalité