La promotion Paul Eluard est la vingtième promotion d’élèves administrateurs depuis la création de l’INET (Institut national des études territoriales) en 1992.

Nous sommes 66 élèves administrateurs : 34 femmes, 32 hommes. 30 élèves sont issus du concours externe, 30 du concours interne et 6 du troisième concours. L’âge moyen est de 30,5 ans.

Argumentaire nom de promotion

Nous, élèves administrateurs territoriaux, avons choisi Paul Eluard comme nom de promotion, pour souligner notre attachement aux valeurs de créativité, dengagement et de liberté qui ont irrigué la vie et l’oeuvre du poète. Nous affirmons que les territoires constituent aujourd’hui le cadre privilégié pour mettre en oeuvre ces valeurs, le cadre où peut demain se déployer avec force la promesse d’Eluard : « Un autre monde est possible, mais il est dans celui-ci ».

Inspirés par le poète, nous souhaitons démontrer la capacité des collectivités territoriales et de leurs administrateurs à élargir les champs du possible, à s’extraire des pesanteurs du passé pour faire place à l’invention et à l’imagination. Cette vigueur créative apparaît bien nécessaire en ces temps d’incertitudes où l’évolution rapide des besoins sur les territoires se conjugue avec des contraintes nouvelles, financières et réglementaires.

Inspirés par le résistant, nous entendons faire de notre conscience et de notre idéal de fraternité à la fois les moteurs et les remparts de notre action. L’engagement qui fut le sien dans la Seconde Guerre mondiale continue de résonner en nous : choisir la fonction publique et l’intérêt général, c’est accepter l’héritage de ces femmes et de ces hommes, qui à l’action servile ont privilégié l’espoir du combat. Paul Eluard, à travers sa vie, nous invite à interroger sans cesse le sens de notre action, à ne jamais perdre de vue que derrière nos décisions et nos actes de gestion, il doit exister une aspiration profonde à la justice et à l’humanité.

Inspirés par lhomme épris de liberté, nous nous inscrivons enfin dans les pas et le rythme de ces vers qui furent parachutés par les avions de la RAF sur les territoires de France, et qui se terminent ainsi :

Et par le pouvoir dun mot
Je recommence ma vie
Je suis n
é pour te connaître
Pour te nommer

Liberté

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page